Apprivoisez le perfectionnisme

"Celui qui reconnaît consciemment ses limites est le plus proche de la perfection." Goethe.

Le perfectionnisme peut être un défaut lorsque la personne qui le subit se perd dans des détails, délaissant alors une vision plus globale. Ce perfectionnisme subi entraîne aussi une perte de temps.

Le plus souvent, les personnes qui connaîtront l’œuvre d’un individu perfectionniste ne percevront pas les détails sur lesquels il s’est tant attaché et a consacré tant de son temps.

Le perfectionnisme est une grande qualité lorsqu’il est maitrisé. L’être perfectionniste doit apprendre à l’apprivoiser pour n’en garder que les bienfaits. Il est ici question "d’équilibre". En effet, il s’agit de savoir renoncer à agir sur certains éléments lorsque l’on estime que le résultat de cette action serait invisible aux yeux des autres et/ou que celle-ci n’aurait qu’une influence minime voire inexistante sur l’œuvre. Les détails considérés comme inutiles sont ceux que seul le perfectionniste malheureux perçoit.

Je n’écrirai pas davantage sur ce sujet car il appartient à chacun de mesurer si son éventuel perfectionnisme est aidant ou limitant puis de modifier son comportement. Le fait d’aborder cette question a une nouvelle fois pour objectif de vous faire réfléchir sur vous-même.

"Le bonheur n’est pas dans la recherche de la perfection mais dans la tolérance de l’imperfection." Yacine Bellik.

Exercice

Prenez une feuille de papier et répondez aux questions suivantes :

- De quel comportement perfectionniste êtes-vous conscient de devoir vous libérer ?

- Définissez un comportement de substitution que vous adopterez désormais.

Constant WINNERMAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *