Avatar

SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
Le couple, une relation d'influence comme les autres
21 mars 2011
14 \02 28 \03\28
Avatar
cwinnerman
Member
Members
Nombre de messages du forum : 192
Membre depuis :
21 mars 2011
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je reçois à mon cabinet, un jeune homme d'un vingtaine d'années, que nous appellerons Georges pour préserver sa Vie privée, et qui m'explique qu'il ne parvient pas à se positionner dans sa relation affective.

 Georges m'explique qu'il a été "largué" par sa précédente compagne, dont il était très amoureux, et vis-à-vis de laquelle il entretiendrait encore des sentiments. Cette liaison s'est terminée alors que leur intention de mariage et leur désir d'enfant étaient formalisés. La jeune femme, que nous appelerons Cathy, était selon le sujet, "très indépendante", et ce dernier suppose avoir été souvent attiré par des femmes "inaccessibles".

 Le jeune homme m'informe que l'amour qu'il a pour sa nouvelle compagne (que nous appelerons Emilie) n'est pas aussi grand et intense que celui qu'il avait pour Cathy.

 Georges me précise également qu'Emilie a tout pour lui plaire, tout ce qu'il attendait d'une femme, mais qu'il ne sait pas s'il l'aime.

 Le jeune homme a prévenu sa compagne qu'il ne pouvait pas lui promettre de toujours rester à ses côtés, n'étant pas convaincu de son choix. Cette dernière est donc informée de la situation, elle attend d'ailleurs dans la voiture que la consultation se termine, imaginant peut-être le pire...

 Je demande alors à Georges si le fait de se demander s'il aime Emilie, ne renferme pas déjà la réponse à sa question.

 Je lui demande également s'il est possible, selon lui, qu'il existe autant de façons d'aimer quelqu'un qu'il y a de personnes à aimer, et de personnes pour aimer.

 Enfin, je lui demande de m'expliquer pourquoi il est encore en couple avec Emilie, depuis le nombre de mois qu'il se demande s'il doit rester ou partir.

 Mais qu'est-ce qui ne va pas dans la relation actuelle ? Pourquoi tant de questionnements ?

 Alors que l'entretien touche à sa fin, je prends conscience et je constate que Georges a instauré malgré lui, à un niveau Inconscient, une relation de dépendance. Et la personne concernée est Emilie, dépendante de Georges. En effet, moins Georges est amoureux, et plus Emilie s'investit, donne de sa personne, dans l'intention de recevoir un petit signe d'amour de l'homme dont elle est folle...

 Alors quel est l'intérêt pour Georges ?

 Georges ayant été quitté, ou "largué" pour reprendre ses termes, la dépendance affective d'Emilie le rassure par rapport au fait qu'elle est beaucoup moins suceptible de le quitter.

 Ressort alors sa peur de l'abandon, son estime insuffisante pour lui-même (qui suis-je, moi, pour qu'une femme m'aime et me garde ?).

 D'une part, j'informe Georges que sa séance est terminée pour aujourd'hui, et lui demande de me téléphone dans 15 jours pour faire le point.

 D'autre part, je demande à Emilie de me rejoindre et j'écoute attentivement sa version des faits. Ses propos reflètent alors ceux de Georges.

 Je prends alors la décision de lui prescrire une tâche à accomplir au cours des 15 prochains jours. La jeune femme, volontaire car désireuse de voir sa relation de couple évoluer positivement, accepte:

 Désormais et pendant les 15 jours à venir, vous vous ferez désirer. En effet Emilie, peut-on désirer une femme qui donne tout, avec qui c'est toujours "tout-cuit" ? En conséquence, vous apprendrez à dire non, à ne pas tout accepter, à ne pas céder. Vous le désirez, mais êtes-vous désirable à ses yeux ? Pourriez-vous le devenir davantage ?

 C'est sans appel : Chacun des deux devra travailler l'estime de soi.

 Les conséquences d'un tel travail individuel, de part et d'autres, permettront nottamment:

 - A Georges de se sentir plus méritant d'être aimé et "choisi" par une partenaire.

 - A Emilie de mieux savoir ce qu'elle peut accepter ou refuser, dans le respect d'elle-même, dans une relation affective.

 Je finirai cette anecdote par une citation :

 "La liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre, et inversement."

Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 134

Actuellement en ligne :
3 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

cwinnerman: 192

Spirit: 69

forumhypnose: 55

manu19: 49

therapie29: 47

Leo Lavoie: 44

687: 29

pcoumac: 27

yvon47: 20

manega: 14

Statistiques des membres :

Invités : 0

Membres : 1340

Modérateurs : 0

Administrateurs : 1

Statistiques du forum :

Groupes : 1

Forums : 32

Sujets : 279

Messages :875

Nouveaux membres :

bertrand2001, bertrand charp, cathpeti77, DanielTraut, HarrietEvowl, Thomasd59, JosephSex, ray96, MixEvoma, Narcisse10

Administrateurs : Modérateur: 35