L’Hypnose de rue ou « Street Hypnose »

L'Hypnose de rue, également nommée "Street Hypnose", est un phénomène récent qui consiste à apprendre l'Hypnose en la pratiquant dans la rue auprès de "volontaires" (les passants). Bien que nous supposions que "l'élève" soit accompagné par un "maître" dans son apprentissage, l'Hypnose de rue se situe en dehors de tout cadre, le cadre légal certes (l'exercice de l'Hypnose n'étant pas réglementé en France) mais surtout éthique.

Il semblerait que n'importe qui, quelque soit sa connaissance en la matière mais surtout son sens de l'éthique, puisse aujourd'hui se joindre à ces groupes "d'hypnotiseurs de rue" et ainsi induire cet état chez des inconnus rencontrés à l'instant et aux yeux de tous les passants.

Vous viendrait-il à l'idée d'apprendre tout autre outil de relation d'aide dans la rue ?

Les émissions de télévision, particulièrement "Stars sous Hypnose" diffusée sur TF1, ont très probablement une part de responsabilité dans l'existence de ce phénomène de mode. Ce type d'émissions ne démystifie pas l'Hypnose et n'améliore pas son image auprès du grand public mais renforce au contraire les croyances erronées et les idées reçues à son sujet : le résultat est finalement à l'opposé de celui que certains Praticiens ont pu espérer à la suite de cette médiatisation.

Comme toute mode, l'Hypnose de rue passera, pour ne laisser que l'Hypnose en relation d'aide, seule approche réellement utile de l'Hypnose. Mais pour l'instant, des incidents récents (voir les liens ci-dessous) témoignent une nouvelle fois du fait que l'Hypnose ne doit pas être enseignée à n'importe qui, bien évidemment pas à des mineurs, surtout pas dans la rue mais dans un cadre physique, professionnel et éthique clairement défini.

Parce que la pratique de l'Hypnotisme n'est pas un jeu et qu'elle touche à l'Inconscient de l'être Humain, donc à son équilibre psychique, l'utilisation de l'Hypnose à des fins autres que la relation d'aide ne devrait pas être permise, considérons du moins que celles et ceux qui possèdent ce savoir-faire ne devraient pas s'y adonner dans un contexte de divertissement.

Constant WINNERMAN

A propos de l'incident :

Cliquez ici pour lire l'article de Courrier Picard

Message d'information et d'avertissement de la Gendarmerie de la Somme :

[Alerte hypnose, un jeux dangereux]Vendredi dernier, une jeune fille chute sur la voie publique à Corbie à 17 heures....

Posté par Gendarmerie de la Somme sur mercredi 9 décembre 2015

Commentaires

  1. bien vu mais j'ai reçu, lors des deux derniers stages de week end que j'ai animés, des "MAITRES PRATICIENS " en hypnose qui ignoraient tout des processus cérébraux.. alors, vouloir s'assurer d'un bon enseignement de l'hypnose est une très bonne idée mais par qui?? puisque certaines écoles délivrent de beaux certificats après des enseignements très nuls et très onéreux, faisant une floppée de nouveaux praticiens qui se croient spécialistes de l'hypnose alors qu'ils n'en connaissent pas grand chose.. J'ai, à titre personnel, voulu vérifier les contenus d'écoles diverses en hypnose en m'inscrivant à d'autres formations.. j'ai souvent vu de belles démonstrations plutôt ésotériques mais rien de bien sérieux... la meilleure école à laquelle j'ai adhéré est celle de Constant Winnerman.. il dit d'ailleurs que les praticiens formés chez lui se doivent d'étoffer leur formation mais les autres écoles lui sont bien inférieures.. Je pratique l'hypnose thérapeutique selon les apprentissages des neurosciences avec beaucoup de succès depuis plusieurs années, ma première école étant l'ITHEC de Constant Winnerman..
  2. 100% d'accord !. L'hypnose est un "outil" (dixit M. Erikson) qui met effectivement en oeuvre des processus mentaux très complexes. Bien utilisé, c'est un formidable outil thérapeutique, mais malheureusement, mis entre les mains de personnes peu ou pas formées, qui "apprennent" quelques bases sur internet, l'usage de l'hypnose peutse révéler très dangereux. Messmer lui même, par ailleurs très bien formé, utilise l'hypnose pour développer des spectacles sans se rendre compte que dans l'assistance, des personnes hyper réceptives ne se réveillent pas à la fin de son show (un hypnothérapeute dans l'assistance a dû intervenir pour "réveiller" un spectateur en transe lors d'un spectacle au REX à Paris). Nous ne pourrons jamais empêcher des personnes d'utiliser un marteau pour faire autre chose que planter un clou... mais il est de notre devoir d'informer au maximum le public des bienfaits et des dangers de cet outil magnifique pour limiter au maximum le développement dangereux de cette vulgarisation thérapeutique.
  3. Il y a du bon et du mauvais quelques soit la pratique de l’hypnose, thérapeutique, spectacle, rue. On a tout à gagner à faire connaître l’hypnose quelques soit la manière mais en respectant une éthique dans notre pratique alors arrêtons de se tirer dessus si on veut démystifier et désacraliser l’hypnose afin de la rendre plus abordable à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *