Les signes indicateurs de la transe hypnotique

Bonjour,

Abordons aujourd'hui les signes indicateurs de la transe hypnotique.

Il existe certains signes que le Praticien surveillera pour déterminer si l'état hypnotique est induit et si le sujet est alors déjà prêt et ouvert à ses suggestions. Au moins un de ces signes extérieurs, lorsqu'exhibé par le sujet, est presque infaillible pour faire savoir que la véritable session d'Hypnose peut commencer.

Yeux rouges : comme lorsque quelqu'un est extrêmement saoul ou sous l'effet de substances chimiques, l'Hypnose amène des réponses corporelles similaires chez les personnes induites dans un certain état de conscience. Le rougissement des yeux apparaît en raison de l'augmentation du flux sanguin à travers les veines, déclenchée par la relaxation des muscles des yeux.

M.O.R. : les gens en transe afficheront également un mouvement oculaire rapide des yeux (M.O.R., ou R.E.M. en Anglais), un phénomène exhibé par les personnes en sommeil paradoxal, qui peuvent être en train de rêver. Le battement des paupières ou le mouvement des globes oculaires d'un côté à l'autre (si les yeux sont totalement clos) peut être vu une fois que le sujet entre plus profondément dans le contrôle du subconscient.

Larmes physiologiques : une humidité accrue dans la région des yeux, qui peut faire penser que le sujet pleure, est amenée par la relaxation extrême des muscles tenant les canaux lacrymaux.

Température corporelle : attention à un changement drastique ou distinct de la température. A mesure que le sujet entre dans la zone de relaxation extrême, son pouls commence à ralentir, déclenchant ainsi un changement de la chaleur corporelle. Cela variera d'une personne à une autre - la majorité auront froid, mais pour d'autres, c'est une sensation de chaleur qui se répandra.

On observera également : des rougissements, un changement du teint de la peau, le visage devenant plus symétrique, un relâchement musculaire du corps, des déglutitions répétées, un ralentissement du volume respiratoire, des bâillements, des ronflements, des spasmes, une économie de langage (l'état hypnotique étant tellement plaisant et confortable que la personne n'a pas envie de parler, voire même que le fait de s'exprimer verbalement est un effort, dans ce cas le Praticien installera un Signaling, c'est-à-dire une communication non-verbale - par des mouvements de doigts, par exemple - avec le sujet hypnotisé).

Vidéo associée à cet article :

Constant Winnerman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *