Stars sous Hypnose TF1

C'est la première fois que l'on retrouve sur TF1 et en première partie de soirée une émission totalement consacrée à l'Hypnose; donc évidemment, moi spécialiste de ce domaine encore méconnu du grand public, ne peux qu'être devant TF1 (à mon grand regret).

"Les stars vont perdre totalement le contrôle de leur corps et de leur esprit devant vous" : voilà explicitement les mots d'Arthur pour démarrer l'émission. Informons-le, puisqu'il ne semble pas le savoir, qu'une personne sous Hypnose ne perd pas le contrôle, ni de son corps, ni de son esprit; au contraire, elle trouve davantage de contrôle en elle-même.

"Vous avez été hypnotisés", dit le présentateur à ses "stars" en besoin de visibilité, "et vous allez être hypnotisés pour le plaisir de nos téléspectateurs qui nous regardent". Libre à elles d'être des bêtes de foire, c'est le prix de la visibilité lorsqu'on la réclame.

Poursuivons...

"Il nous tarde d'accueillir celui qui va nous faire rire, pleurer et surtout flipper, Messmer". L'Hypnose doit-elle nous faire "flipper" ? Non, elle doit nous inspirer confiance.

L'Hypnotiseur Messmer parle de mettre les gens dans un état de "sommeil profond", nous regrettons qu'il ne consacre pas un moment pour informer le public que l'Hypnose n'a en réalité aucun rapport avec le sommeil.

"On va utiliser cet état d'Hypnose pour les rendre DINGUES" dit Arthur. Compte tenu du nombre de téléspectateurs, vous auriez pu choisir vos mots, vous avez une responsabilité !

Arthur a trouvé sa petite expression qu'il reformulera toute la soirée : "ce n'est pas parce que c'est incroyable qu'il ne faut pas le croire" (On l'entendra même dans le jingle) Et l'animateur devint philosophe. "Incroyable, incroyable, je ne trouve pas d'autre mot qu'incroyable" répète t-il. Le mot d'ordre est choisi pour ce soir, espérons qu'il en a d'autres en réserve.

"... Même vous qui avez été victimes de l'Hypnose de Messmer" : "victimes" ? Une personne hypnotisée coopère toujours, sinon elle n'est pas hypnotisée. Il n'y a pas d'Hypnose sans consentement du sujet.

"Mesdames, messieurs, l'incroyable va prendre forme !" Décidément... Peut-être devrions-nous prendre (perdre) le temps de revoir l'émission pour compter le nombre de fois où le troubadour prononce le mot "incroyable" ?

Il est 22H05 et je n'ai qu'une envie : celle d'éteindre ma télévision et partir me coucher. Mais je vais regarder "Stars sous Hypnose" jusqu'à la fin dans l'espoir d'entendre Messmer "INFORMER" le grand public de ce qu'est réellement l'Hypnose. Ce soir, Messmer présente l'Hypnose à la France, c'est une responsabilité et il a en conséquence le DEVOIR d'INFORMER le PUBLIC de CE QU'EST RELLEMENT L'HYPNOSE : c'est ce que je demande et que j'attends.

22H25, je cite : "c'est fou, j'ai dit 10 fois le mot incroyable depuis le début de l'émission" : tu l'as dit bouffi ! C'est ce qui arrive lorsque l'on s'écoute trop parler !

22H37 : Arthur indique que l'on avance "de plus en plus profond en Hypnose" : à ce moment précis, je me demande s'il ne va pas finir par ouvrir un cabinet !

Fin de l'émission : le verdict est sans appel. Messmer, tu as été individualiste et tu as laissé de côté l'intérêt général en ne prenant pas un instant pour démystifier l'Hypnose et je le regrette fortement, je suis très déçu. Je comprends que tu ne mènes pas la danse au cours de ce "divertissement" mais une information de quelques minutes était possible. Les Praticiens continueront donc à faire le travail de démystification que tu n'as pas fait alors que tu en avais l'opportunité, toi qui t'es dit "Thérapeute" en début d'émission.

En réponse à cette émission, je demande que les Praticiens, peu importe les écoles car nous devons dépasser ensemble nos petites querelles qui nous divisent, puissent exprimer leur droit de réponse, s'exprimer tout simplement et bénéficier d'une visibilité au moins identique à celle de l'émission de ce soir. Que la presse veuille bien contacter l'une des écoles d'Hypnose en France et peu importe laquelle. Vous trouverez nombre d'organismes sérieux en faisant une recherche sur Google.

Constant Winnerman