Auto Hypnose

La formation d'Auto Hypnose dure une journée (le samedi) au cours de laquelle tout un chacun pourra :

  • Apprendre à induire sur lui-même un état de relaxation agréable et profond.
  • Agir sur son Inconscient en apprenant notamment à programmer de nouveaux comportements et à déprogrammer de mauvaises habitudes.
  • Acquérir différentes techniques simples à appliquer pour améliorer sa vie au quotidien.
  • Participer à une séance d’Hypnose de groupe induite par l'animateur.

Apprenez à vous "Auto-Hypnotiser" !

Qu'est-ce que l'Auto Hypnose ?

L’Auto Hypnose est la pratique de l’Hypnose sur - et par - soi-même. Pour comprendre ce qu’est l’Auto Hypnose, il est donc nécessaire de savoir préalablement ce qu’est l’Hypnose.

L’Hypnose est fréquemment définie comme un "Etat Modifié de Conscience" (EMC). Il s’agit d’un état naturel, propre à l’être humain, sans danger et que nous expérimentons lors de nos transes quotidiennes, par exemple lorsque nous sommes absorbés dans une activité (lecture, film, conduite automobile…) et que nous n’avons plus conscience d’être "ici et maintenant". Les recherches ont démontré que cet état n’a aucun lien avec le sommeil et qu’il se rapprocherait davantage du rêve. La personne hypnotisée n’est donc pas endormie et entend même, de façon plus ou moins nette et selon son degré d’absorption, les sons qui l’entourent. Différentes profondeurs de transe hypnotique existent. La profondeur de la transe désigne la distance qui sépare l’état hypnotique dans lequel se situe le sujet à un instant T, de son état "normal", le plus courant, aussi nommé Etat Ordinaire de Conscience (EMC) et relatif à la conscience de l’ici et maintenant. Le phénomène de l’Hypnose est à présent reconnu : dans cet état, la partie consciente de l’esprit du sujet, impliquée dans le raisonnement logique et l’analyse cartésienne, est mise à l’écart, alors qu’émerge l’Inconscient, le siège de la créativité, des capacités et des souvenirs. Le point commun d’une majorité de techniques d’Induction Hypnotique, c'est-à-dire de méthodes permettant de provoquer l’état d’Hypnose chez une personne, réside dans le fait qu’elles détournent son attention consciente, permettant alors naturellement à l’Inconscient d’être plus présent. Le détournement de l’attention consciente du sujet peut se faire de différentes manières, par exemple en le confusionnant (en l’embrouillant), en lui suggérant de se concentrer sur un point fixe (une tâche sur le mur, une bougie…), de se remémorer un souvenir agréable, pour faciliter l’absorption, ou encore en lui racontant une histoire.

Quelques techniques d'induction en Auto Hypnose

Voici quelques unes des techniques d’Induction Hypnotique que vous apprendrez à pratiquer seul sur vous-même lors de votre formation, en cela des techniques dites "d’Auto-Induction Hypnotique".

Lors de vos séances, vous pourrez lâcher-prise complètement si vous le désirez, c'est-à-dire laisser filer le contrôle conscient, donc vous endormir, mais là n’est pas le but de l’Auto Hypnose. Cette pratique se réalisant en solitaire, vous serez donc votre seul guide et en cela vous devrez rester un minimum présent, donc conscient, pour orienter la séance. Le but en pratiquant l’Auto Hypnose sera de travailler sur vous-même, qu’il s’agisse de vous défaire de comportements limitants pour en intégrer de plus aidants, de retrouver des souvenirs ou plus simplement de vous détendre.

La durée de l’Auto-Induction varie selon les personnes. Peut-être vous sera-t-il nécessaire d’employer plusieurs techniques d’Auto-Induction pour atteindre une transe satisfaisante.

En Auto Hypnose, nous n’utiliserons pas la Confusion (le fait d’embrouiller le Conscient pour détourner son attention) ; en effet, il semble évident que le fait de nous confusionner nous-mêmes ne soit d’aucune utilité.

Pour nous auto-induire l’EMC, nous aurons plutôt recours à des méthodes basées sur la visualisation mentale, la respiration ou encore la prise de conscience et le ressenti du corps dans ses différentes parties.

Les différentes techniques d’Auto-Induction qui suivent pourront être pratiquées séparément ou les unes à la suite des autres. Vous pourrez choisir de n’avoir recours qu’à une seule technique ou à plusieurs.

Auto-Induction par la fixation d’un point

Cette technique d’induction très connue consiste à focaliser toute son attention consciente sur un point au choix, généralement durant plusieurs minutes. Une fois que vous aurez choisi le point, par exemple sur le mur ou au plafond, commencez à l’observer en faisant comme s’il vous intéressait réellement : concentrez-vous sur sa taille, sa forme, sa(ses) couleur(s)… Énumérez  en dialogue intérieur, les éléments que vous voyez (et toujours en vous tutoyant), par exemple : "Et tu constates que cette tâche noire mesure environ un centimètre, etc."

Dès que vous aurez l’impression ou la sensation de commencer à " partir" alors vous pourrez fermer les yeux.

Ratifiez-vous, c'est-à-dire portez à votre connaissance, en dialogue intérieur, le fait que les paupières se ferment.

Pour renforcer la Dissociation corps / esprit, ne vous dites pas "je ferme mes paupières" mais "les paupières se ferment" (elles, étrangères à moi, là-bas !). Désignez le corps comme étant extérieur à vous-même ; par exemple : "la" ou "cette" main et non "ma" main.

Une fois les paupières fermées, poursuivez l’Auto-Induction en appliquant une ou plusieurs des techniques suivantes. L’Auto-Induction par la fixation d’un point à elle seule est rarement suffisante pour entrer en état hypnotique.

Exemple d’Induction

Vous pouvez enregistrer le script suivant sur cassette puis l’écouter pour vous induire l’état hypnotique.

"Peut-être que tu peux commencer à fixer un point devant toi, par exemple sur le mur ou au-dessus de toi, au plafond.

Et à partir de maintenant, concentres toute ton attention, tout ton esprit, tout ton conscient sur ce point. Surtout, ne laisses pas ton esprit s’échapper.

C’est très simple, il te suffit juste de fixer le point, un moment, bien attentivement.

Peut-être que tu peux faire comme si ce point t’intéressait réellement. Tu peux visualiser sa taille, sa forme, sa(ses) couleur(s), mesurer la distance qui te sépare de lui.

Peut-être que tu peux faire comme si ce point allait s’échapper, et que tu devais le surveiller.

Observe-le bien attentivement, bien en détails.

Et tu peux laisser les paupières se fermer, en guise de rupture avec le monde extérieur."

Ressentir les différentes parties du corps

Avec cette technique, comme son nom l’indique, vous vous concentrerez sur les différentes parties du corps, une à une, en commençant, au choix, par le bas (les pieds) ou par le haut (le sommet du crâne) du corps.

Par exemple, alors que les paupières sont à présent fermées, focalisez votre attention et votre ressenti sur le cuir chevelu, laissez tout le reste de côté (les sons extérieurs, les autres sensations, les pensées…) et ne vous concentrez que sur le cuir chevelu, ressentez uniquement cette zone du corps. En vous concentrant pleinement sur cette seule partie, peut-être pourrez-vous sentir une légère pulsation : goûtez-la, approfondissez-la… Comme nous l’avons appris, commentez-vous, en dialogue intérieur, ce que vous constatez. Passez ensuite à une autre partie du corps ; si vous avez démarré au niveau du crâne, alors en descendant, il s’agira du front ou du cou et ainsi de suite, jusqu’au bout des orteils. Veillez à bien relâcher la mâchoire, les épaules et plus généralement tous les muscles du corps.

Une fois que vous aurez passé en revue l’ensemble des parties du corps, vous pourrez, soit aller directement à la "phase de travail" (l’étape au cours de laquelle vous interviendrez sur une problématique ou un objectif en particulier), soit appliquer une autre technique pour approfondir l’état hypnotique. Dans ce dernier cas, faites par exemple des associations avec la respiration : imaginez que vous vous élevez à chaque inspiration ou que vous vous enfoncez davantage en Auto Hypnose à chaque expiration.

Exemple d’Induction

"Peut-être que tu peux commencer à focaliser ton attention sur le sommet du crane. Le cuir chevelu. Et peut-être commencer à ressentir, à cet endroit précis, une légère pulsation. Ou peut-être la développer si tu ne la ressens pas encore.

Peut-être à présent que tu peux l’imaginer s’élargir, la laisser se répandre pour recouvrir le crane, peut-être comme une vague de détente, une belle vague bleue, une vague de détente qui se répand, qui se propage. Détends-toi.

Alors peut-être que tu peux simplement imaginer que cette vague de détente descend, descend, tranquillement, à ton rythme, détends-toi.

Cette vague de détente peut descendre dans le front.

Dans les paupières bien fermées et cet s’état s’approfondit davantage à chaque seconde.

Cette vague peut recouvrir le nez, immanquablement, continuer à se répandre, à te détendre.

La vague peut descendre dans les joues.

Dans le visage tout entier, imprégné de détente, recouvert de détente, induit de détente.

Peut-être que cette vague peut continuer à descendre, à détendre la langue, détendre et relaxer la mâchoire, bien relaxée cette mâchoire.

Descendre dans le cou, dans la nuque.

Peut-être que cette vague peut se répandre, encore, descendre dans les épaules, que tu peux accompagner en les relâchant complètement, en les laissant se relâcher, en toute sécurité, pour te libérer de toutes les petites tensions.

Et alors que la respiration est de plus en plus calme, plus régulière, tu entres progressivement dans cet état.

Et parfois, la tête peut peut-être avoir l’impression ou ressentir le besoin de descendre aussi, de s’abaisser ou peut-être pas.

Et plus il y a cette impression, cette sensation, et plus cet état s’approfondit.

De façon autonome, la vague peut continuer à descendre, à descendre dans le dos pour détendre la colonne vertébrale. Descendre le long de la colonne vertébrale jusqu’au bas du dos.

Cette vague de détente peut peut-être couler dans les bras, s’écouler complètement dans les bras.

Dans le ventre.

Dans les mains, jusqu’au bout des doigts.

Dans les fesses.

Dans les cuisses.

Dans les mollets, en passant par les genoux.

Dans les pieds, complètement dans les pieds, jusqu'au bout des orteils.

Si bien que tu peux devenir la vague de détente. Tu deviens cette vague de détente. Tu deviens détente. Tu es détente.

De haut en bas, ou de bas en haut, la détente se répand, se propage, dans les moindres recoins du corps et toute la détente maximale, le grand calme, s’installent, s’intègrent, dans le corps tout entier…"

Auto-Induction par la respiration

Une fois confortablement installé, laissez les paupières se fermer, et concentrez toute votre attention sur la respiration. Constatez le volume respiratoire, sa profondeur, sa vitesse… Ensuite, inspirez profondément et calmement par le nez, en restant parfaitement attentif à l’oxygène que vous inspirez, à cet air qui coule en vous, puis marquez une courte pause, d’une à deux secondes, au cours de laquelle vous bloquerez la respiration. Enfin, expulsez l’air en soufflant lentement et complètement par la bouche.

Continuez cet exercice jusqu’à ce que vous ayez l’impression ou la sensation que les émotions s’apaisent, que vous êtes de plus en plus calme, et que vous vous tournez davantage vers votre monde intérieur.

Auto-Induction par contraction / décontraction musculaire

Proche de la technique "Ressentir les différentes parties du corps", celle-ci concerne également la détente physique. Il s’agit aussi de passer en revue ses différentes parties, mais également de les contracter puis de les relâcher. Commencez par exemple à froncer le front, ressentez quelques instants la légère tension que cela provoque puis relâchez et goutez alors à l’apaisement, à la relaxation qui remplace la tension.

Continuez en contractant / décontractant les différents muscles du corps : fermez très fort les poings, encore plus fort, ressentez la tension, maintenez-la un instant puis relâchez et savourez la détente qui se diffuse alors dans le poing ; puis tendez les bras, le gauche, le droit, et relâchez ; les jambes également, etc.

Focalisation sur une sensation

Cette technique consiste à se concentrer sur une sensation, la ressentir si elle existe déjà, la provoquer si elle n’existe pas encore, la faire grandir, l’amplifier ; il peut s’agir de la lourdeur, de la légèreté, etc.

Exemple d’Induction

"Alors que le corps est allongé sur le lit, que tu viens de contracter et de décontracter chaque partie du corps, c’est le corps tout entier qui est détendu, de plus en plus profondément. Très profondément.

Et tu peux commencer à ressentir laquelle des parties du corps est la plus détendue, la plus reposée, la plus engourdie.

Et tu constates que c’est le bras gauche, lourd (par exemple) ; et cette lourdeur, où se situe t-elle ? Plutôt en haut du bras ? En bas ? Et peut-être que tu peux l’amplifier ? Amplifie-la !

C’est comme si cette lourdeur s’intensifiait dans le bras immobile et détendu, étendu de tout son long.

Tu ressens comme la lourdeur gagne progressivement le reste du corps, se répand, se propage, par le haut ou par le bas.

Et le corps devient de plus en plus lourd, comme du plomb, comme un gros sac de sable, des centaines de kilos, des tonnes même, tellement lourd qu’il s’enfonce dans le lit et le bras est tout lourd, encore plus lourd…"

auto-hypnoseL’Auto Hypnose les yeux ouverts !

Considérant que la suggestion est Hypnose et que l’Autosuggestion est Auto Hypnose, vous pouvez donc pratiquer l’Auto Hypnose en gardant les yeux ouverts mais tout en partant dans vos pensées. Comme nous le faisons tous lorsque nous nous projetons spontanément dans un avenir potentiel qui n’existe pas encore mais que, de ce fait nous écrivons déjà, nous pouvons utiliser l’Autosuggestion, donc l’Auto Hypnose pour nous programmer, nous conditionner à vivre un avenir positif, dans lequel nous penserons, nous nous sentirons et nous nous comporterons tel que nous le désirons. Pour cela, rien de plus simple ni de plus naturel !

Installez-vous confortablement, au calme, et commencez à vous imaginer que du temps s’est écoulé et que le futur est déjà là. Prenez alors tout le temps dont vous avez besoin pour créer mentalement, en détails, la scène de votre avenir idéal. Tout en vous projetant mentalement, dites-vous que les choses se réaliseront fidèlement à la perception que vous en avez présentement, et ressentez, dans votre fort intérieur, à quel point c’est possible, si vous vous en donnez le droit et les moyens.

Souvenez-vous qu’avec nos pensées, nous construisons notre monde, notre réalité !

Auto-Induction par remémoration ou imagination d’une scène agréable

Remémorez-vous un souvenir agréable ou construisez une scène imaginaire.

Prenez tout votre temps pour vous immerger totalement dans l’expérience : retrouvez ou fabriquez les éléments du décor : peut-être la végétation si vous êtes en forêt ou dans un jardin, peut-être aussi les sons ou même les sensations. Transportez-vous pleinement dans la situation, vivez-la de l’intérieur en faisant comme si vous y étiez.

Exemple d’Induction

"Peut-être que tu peux commencer à t’imaginer dans un endroit plaisant, un lieu calme et agréable.

Fais comme si tu y étais. Vois tout ce qu’il y a à voir ; peut-être des couleurs, des formes, des détails du décor. Entends tout ce qu’il y a à entendre ; des sons, des bruits. Ressens tout ce qu’il y a à ressentir ; tout le bien-être et le confort que te procure ce lieu agréable.

Je vais me taire un moment et lorsque tu réentendras ma voix, tu seras totalement dans cet endroit, profondément calme et détendu."

Auto-Induction en créant une spirale sensorielle

1. Commencez par détailler mentalement trois éléments visuels objectivement présents (par exemple : la porte de la chambre, le lit et la table de chevet.)

2. Portez votre attention sur trois éléments auditifs objectivement présents (par exemple : les bruits de la rue, le réfrigérateur et votre propre respiration.)

3. Focalisez-vous sur trois éléments kinesthésiques objectivement présents (par exemple : le contact entre votre tête et l’oreiller, entre votre dos et le matelas et entre vos deux mains.)

4. Détaillez à présent deux éléments visuels objectivement présents, ci-possible différents des précédents (sinon réutiliser les mêmes.)

5. Portez votre attention sur deux éléments auditifs objectivement présents.

6. Focalisez-vous sur deux éléments kinesthésiques objectivement présents.

7. Détaillez un élément visuel objectivement présent.

8. Portez votre attention sur un élément auditif objectivement présent.

9. Focalisez-vous sur un élément kinesthésique objectivement présent.

10. Induisez-vous des Auto-Suggestions simples et directes destinées à approfondir la transe (par exemple : "tu te détends, tu te laisses-aller…")

A noter : Le nombre de Truismes (éléments objectivement présents) peut varier à votre convenance ; vous pouvez par exemple débuter l’exercice avec deux éléments ou davantage.

Ce texte est un extrait du livre Auto-Hypnose Mode d'Emploi

Téléchargez nos séances d'Auto Hypnose audio : Hypnose mp3

Cours complet et gratuit d'Auto Hypnose en ligne : Auto Hypnose

Programme de la formation

Qu’est-ce que l’Auto Hypnose ?

L’Hypnose Ericksonienne.
Le pouvoir de la Suggestion et de l’Auto-Suggestion : les prédictions réalisantes.
L’Hypnose de spectacle.
Qu’est-ce que l’état hypnotique ?
Le Conscient et l’Inconscient.

L’entrée en Auto Hypnose : l’Auto-Induction Hypnotique

Choix du lieu et du moment.
Tutoiement.
La Dissociation.
Les signes indicateurs de transe.
Les Fusibles.
Auto-Induction par la fixation d’un point.
Ressentir les différentes parties du corps.
Auto-Induction par la respiration.
Auto-Induction par contraction / décontraction musculaire.
Focalisation sur une sensation.
L’Auto-Hypnose les yeux ouverts !
Auto-Induction par remémoration ou imagination d’une scène agréable.
Auto-Induction en créant une spirale sensorielle.

L’approfondissement de la transe

L’escalier.
Le sentier.

La phase de travail

Les Submodalités.
Le V.A.K.O.G.
Futurisation simple.
Le nuage salvateur.
La montgolfière.
La lévitation du bras.
La salle des machines.
L’écran de cinéma.
Elévation.
La Transformation Hypnotique Intérieure.
Le tableau noir.
Le pardon.
La Récapitulation.
Rayez le vinyle !
Les Auto-Suggestions Post-Hypnotiques.

La Réassociation

Les Auto-Ancrages

Les Auto-Ancrages.
Quelques exemples d’Ancrages naturels.
Le Conditionnement Pavlovien.
La Madeleine de Proust.
Apprendre à utiliser les Ancrages.
Auto-Ancrage simple.
L’Auto-Ancrage au quotidien.
Auto-Addition d’Ancres.
Rechargement de l’Ancre.
Volatilité de l’Ancre.
Auto-Transfert d’EdR.
Auto-Désactivation d’Ancre.
Réactivation d’Ancre par Auto-Suggestion.

Remise des attestations de stage.

Cette formation est actuellement proposée à :